Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |
1) LPPR/retraites : Le Laboratoire Jacques Louis Lions soutient la motion du CoNRS (https://www.cnrs.fr/comitenational/struc_coord/cpcn/motions/200117_Motion_LPPR_vf.pdf) (suite...)

Plusieurs postes ouverts au recrutement au Laboratoire Jacques-Louis Lions

Attention postes au fil de l’eau Date limite de candidature : jeudi 5 mars 2020 à 16h

Lien vers les postes

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

Lieu et heure
En temps normal, le séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions a lieu
le vendredi de 14h00 à 15h00
Campus Jussieu, Sorbonne Université, 4 place Jussieu, Paris 5ème
barre 15-16, 3ème étage, salle 09 (15-16-3-09)
L’exposé est suivi d’un café accompagné de biscuits
Plan d’accès

 

Pour recevoir (ou ne plus recevoir) chaque mois le programme par courrier électronique et chaque vendredi un rappel de l’exposé du jour,
envoyer un message à
Seminaire-du-LJLL@ann.jussieu.fr

 

Le programme du séminaire, les résumés des exposés et leurs diaporamas sont disponibles sur les pages web
https://www.ljll.math.upmc.fr/fr/seminaires/article/seminaire-du-laboratoire
https://www.ljll.math.upmc.fr/contenu/article/seminaires-de-l-annee-2020
Les enregistrements des exposés sont disponibles sur la chaine YouTube du laboratoire. Nouvelle fenêtre.

Le séminaire est référencé sur le Portail Math du CNRS

 

Organisateurs du séminaire
Yves Achdou
Fabrice Bethuel
Albert Cohen
Anne-Laure Dalibard
Yvon Maday
François Murat
Benoît Perthame
Emmanuel Trélat

 


Le séminaire a lieu chaque vendredi de 14h à 15h. En raison de la situation sanitaire, les exposés ont actuellement lieu à distance avec retransmission par Zoom.

Chaque vendredi, à partir de 13h30, le lien Zoom pour l’exposé du jour est affiché sur les pages web
https://www.ljll.math.upmc.fr/fr/seminaires/article/seminaire-du-laboratoire
https://www.ljll.math.upmc.fr/contenu/article/seminaires-de-l-annee-2020
et l’accès à Zoom est possible à partir de la même heure.
Lorsque vous ouvrirez le lien Zoom pour l’exposé du jour, il est possible que vous soyez placé pour quelques minutes en « salle d’attente Zoom » en attendant d’être admis dans la « salle de réunion Zoom » d’où vous pourrez suivre l’exposé.

L’usage de Zoom est simple ; il est néanmoins conseillé d’accéder à Zoom quelques minutes avant 14h, en ayant préalablement téléchargé la dernière version de l’application.
Pendant l’exposé, merci de désactiver votre microphone (icône à gauche dans le bandeau du bas). Merci aussi de ne pas poser de questions pendant l’exposé, et de ne les poser qu’après la fin de celui ci ; pour cela, cliquer sur « Réactions » dans le bandeau du bas, et choisir « lever la main » dans le menu qui apparait, puis parler à l’invitation de l’animateur.


PROGRAMME ET RESUMES DES EXPOSES DU MOIS DE JUIN 2021


Cliquer ici pour la version pdf des résumés des exposés du mois de juin 2021 Nouvelle fenêtre

  • 04 juin 2021 — 14h00
    Exposé à distance retransmis par Zoom
    Laura Caravenna (Université de Padoue)
    On the L^1 stability of BV solutions in a model of granular flow
    (diaporama de l’exposé 16,7 Mo)Nouvelle fenêtre
    Résumé (masquer le résumé)
    The evolution of a granular material, with slow erosion and deposition, can be framed mathematically with very different tools. We study a model that describes it as a 2×2 system of hyperbolic balance laws in terms of the thickness of a moving layer on the top and of a standing layer at the bottom. The characteristic speeds of such systems are neither linearly degenerate nor genuinely nonlinear, making it challenging.
    We shall briefly introduce the model and discuss the L^1-stability of solutions, relying on the construction of a Lyapunov-like functional equivalent to the L^1-distance. Global existence of entropy weak solutions was established by Amadori and Shen in 2009 for initial data with bounded but possibly large total variation, under the assumption of small initial height of the moving layer. The Lyapunov functional we introduce is in the spirit of the functional introduced by Liu and Yang in 1999 and then developed by Bressan, Liu and Yang in 1999 for systems of conservation laws with genuinely nonlinear or linearly degenerate characteristic fields.
  • 11 juin 2021 — 14h00
    Exposé à distance retransmis par Zoom
    Modélisation mathématique de la technique de remplacement pour contrôler les épidémies transmises par les moustiques
    (diaporama de l’exposé 1.9 Mo)Nouvelle fenêtre
    Résumé (masquer le résumé)
    Afin de contrôler les épidémies de maladies qui sont transmises par les moustiques et pour lesquelles il n’y a pas de vaccin, comme la dengue, plusieurs stratégies visent à agir directement sur la population de moustiques. Une technique consiste à introduire dans la population une bactérie endosymbiote, appelée Wolbachia, qui bloque la transmission des pathogènes. Dans cet exposé, nous nous intéresserons à la modélisation mathématique de l’introduction de cette bactérie et du remplacement de la population de moustiques par une population infectée par cette bactérie. Nous étudierons en particulier la propagation en espace de cette population et son contrôle.
  • 18 juin 2021 — 14h00
    Exposé à distance retransmis par Zoom
    Thomas Y. Hou (Institut de Technologie de Californie, Pasadena)
    Potential singularity of 3D incompressible Euler equations and nearly singular solutions of 3D Navier-Stokes equations
    Résumé (masquer le résumé)
    Whether the 3D incompressible Euler and Navier-Stokes equations can develop a finite time singularity from smooth initial data is one of the most challenging problems in nonlinear PDEs. In an effort to provide a rigorous proof of the potential Euler singularity revealed by the Luo-Hou computation, we develop a novel method of analysis and prove that the original De Gregorio model and the Hou-Lou model develop a finite time singularity from smooth initial data. Using this framework and some techniques from Elgindi’s recent work on Euler singularity, we prove the finite time blowup of the 2D Boussinesq and 3D Euler equations with C^(1, alpha) initial velocity and boundary. Further, we present some new numerical evidence that the 3D incompressible Euler equations with smooth initial data develop a potential finite time singularity at the origin, which is quite different from the Luo-Hou scenario. Our study also shows that the 3D Navier-Stokes equations develop nearly singular solutions with maximum vorticity increasing by a factor of 10^7. However, the viscous effect eventually dominates vortex stretching and the 3D Navier-Stokes equations narrowly escape finite time blowup. Finally, we present strong numerical evidence that the 3D Navier-Stokes equations with slowly decaying viscosity develop a finite time singularity.
  • 25 juin 2021 — 14h00
    Exposé à distance retransmis par Zoom
    Roland Masson (Université Côte d’Azur, Nice)
    Schémas gradients pour les écoulements diphasiques en milieux poreux fracturés et déformables
    Résumé (masquer le résumé)
    On considère un écoulement diphasique de type Darcy dans un milieu poreux fracturé couplé avec la déformation poro-mécanique de la roche. Les fractures y sont représentées comme des interfaces de co-dimension 1 immergées dans le milieu matriciel environnant. Différents types de conditions de transmission aux interfaces matrice fracture et de comportement des fractures seront discutés. Le modèle est discrétisé dans le cadre abstrait des schémas gradients qui couvre une large classe de discrétisations conformes ou non conformes. Ce cadre permet une analyse générique de convergence du modèle couplé s’appuyant sur des techniques d’analyse fonctionnelle discrète. Le modèle est appliqué à la simulation de la dessiccation de l’argilite endommagé à l’interface avec les galeries de ventilation dans les sites de stockage de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).
    Ce travail est le fruit d’une collaboration avec Francesco Bonaldi (Université Côte d’Azur), Konstantin Brenner (Université Côte d’Azur), Jérôme Droniou (Université Monash, Melbourne), Antoine Pasteau (Andra) et Laurent Trenty (Andra).

Reprise du séminaire fin septembre début octobre


Bonnes vacances à toutes et à tous !


 

Le séminaire a lieu chaque vendredi de 14h à 15h. En raison de la situation sanitaire, les exposés ont actuellement lieu à distance avec retransmission par Zoom.

Chaque vendredi, à partir de 13h30, le lien Zoom pour l’exposé du jour est affiché sur les pages web
https://www.ljll.math.upmc.fr/fr/seminaires/article/seminaire-du-laboratoire
https://www.ljll.math.upmc.fr/contenu/article/seminaires-de-l-annee-2020
et l’accès à Zoom est possible à partir de la même heure.
Lorsque vous ouvrirez le lien Zoom pour l’exposé du jour, il est possible que vous soyez placé pour quelques minutes en « salle d’attente Zoom » en attendant d’être admis dans la « salle de réunion Zoom » d’où vous pourrez suivre l’exposé.

L’usage de Zoom est simple ; il est néanmoins conseillé d’accéder à Zoom quelques minutes avant 14h, en ayant préalablement téléchargé la dernière version de l’application.
Pendant l’exposé, merci de désactiver votre microphone (icône à gauche dans le bandeau du bas). Merci aussi de ne pas poser de questions pendant l’exposé, et de ne les poser qu’après la fin de celui ci ; pour cela, cliquer sur « Réactions » dans le bandeau du bas, et choisir « lever la main » dans le menu qui apparait, puis parler à l’invitation de l’animateur.

 

Pour consulter les programmes et les résumés de toute l’année en cours et des années précédentes, voir