Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

86 permanents

80 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

6 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

103 personnels non permanents

74 doctorants

15 post-doc et ATER

14 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres janvier 2022

 

Lieu et heure
Le séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions a lieu
le vendredi de 14h00 à 15h00,
Campus Jussieu, Sorbonne Université, 4 place Jussieu, Paris 5ème,
barre 15-16, 3ème étage, salle 09 (15-16-3-09).

Plan d’accès

 

Sous réserve que la situation sanitaire le permette, les exposés sont désormais donnés en général en présence dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions :

— D’une part, l’exposé est donné en personne dans la salle du séminaire.
Les personnes qui le souhaitent peuvent assister à l’exposé dans la salle du séminaire dans la limite des places disponibles et dans le respect des consignes sanitaires :
port du masque, une seule personne par table, aération de la salle.

— D’autre part, l’exposé est diffusé simultanément par Zoom.
Les personnes qui suivent l’exposé à distance sont priées de désactiver leur microphone et de ne pas poser de questions pendant l’exposé : elles peuvent les poser à la fin de celui ci en « levant la main à distance » et en parlant sur l’invitation de la personne qui préside la séance.

— Enfin, certains exposés donnés par des conférenciers ou conférencières qui ne peuvent pas se déplacer sont donnés à distance et sont diffusés en temps réel par Zoom.
Dans ce cas l’exposé est projeté simultanément sur l’écran de la salle du séminaire, et les personnes qui le souhaitent peuvent assister à cette projection sonorisée dans les mêmes conditions que lors des exposés données en présence.

 

Chaque vendredi, à partir de 13h30, le lien Zoom pour l’exposé du jour est affiché sur les pages web :
https://www.ljll.math.upmc.fr/seminaire-du-laboratoire
https://www.ljll.math.upmc.fr/seminaire-du-laboratoire/seminaires-de-l-annee-2022
et l’accès à la session Zoom est possible à partir de la même heure, éventuellement après un passage en « salle d’attente Zoom ».

 

Le programme du séminaire, sa version pdf, les résumés des exposés et leurs diaporamas sont disponibles sur les pages web référencées ci dessus.
Les enregistrements vidéo des exposés sont disponibles sur la chaine YouTube du laboratoire. Nouvelle fenêtre.

 

Pour recevoir (ou ne plus recevoir) par courrier électronique chaque mois le programme et chaque vendredi un rappel de l’exposé du jour, envoyer un message à
Seminaire-du-LJLL@ann.jussieu.fr

 

Le séminaire est référencé sur le Portail Math du CNRS

 

Organisateurs du séminaire
Yves Achdou
Fabrice Bethuel
Albert Cohen
Anne-Laure Dalibard
Yvon Maday
François Murat
Benoît Perthame
Emmanuel Trélat

 


PROGRAMME ET RESUMES DES EXPOSES DES MOIS DE JUIN ET JUILLET 2022


Cliquer ici pour la version pdf des résumés des exposés des mois de juin et juillet 2022 Nouvelle fenêtre

  • Vendredi 03 juin 2022 — 14h00
    Exposé donné en personne dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions
    avec diffusion simultanée par Zoom

    Bertrand Maury (Université Paris-Saclay)
    Modèles sur graphe pour la propagation d’une épidémie
    Résumé (masquer le résumé)
    Nous proposons de décrire les principaux aspects d’un projet de développement d’un outil de simulation de la propagation du Covid 19 dans différents contextes : établissements scolaires (écoles, collèges ou lycées), universités, et entreprises.
    L’approche proposée est basée sur une équation déterministe d’évolution sur un graphe dynamique dont les sommets sont des personnes ou des groupes de personnes, et dont les arêtes suivent la matrice des contacts évoluant au fil du temps. Nous décrirons certaines propriétés théoriques de versions simplifiées de ce modèle, et préciserons la manière dont il peut être interprété comme une équation de chimiotaxie discrète.
    Dans un second temps, nous évoquerons des applications effectives de cette approche, en milieu scolaire tout d’abord (avec des matrices de contacts construites à partir des emplois du temps et de la topographie des lieux), et en milieux universitaire et industriel, avec des matrices de contacts construites à partir de mesures effectives. Nous présenterons en particulier une étude récente effectuée au sein du CHU du Kremlin-Bicêtre impliquant 210 étudiants en médecine, dont les contacts ont été tracés pendant plusieurs mois à l’aide de petits badges portés en permanence par les volontaires.
    Ces travaux résultent d’une collaboration avec S. Faure (Orsay) et F. Bourdin (ENS-PSL), ainsi qu’avec l’entreprise Kerlink (pour le « contact tracing »).
  • Vendredi 10 juin 2022 — 14h00
    Exposé donné en personne dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions
    avec diffusion simultanée par Zoom

    Jiao He (Université Paris-Saclay)
    Interactions vagues-structures
    Résumé (masquer le résumé)
    Dans cet exposé je présenterai un modèle mathématique de colonne d’eau oscillante qui est un exemple de convertisseur d’énergie des vagues (en anglais Wave Energy Converter, ou WEC). Dans ce modèle, le système est décrit par les équations de Saint-Venant avec deux obstacles : le premier est une marche (éventuellement artificielle) dans la topographie du fond, et le deuxième une structure flottant sur la surface. Je présenterai d’abord un nouveau modèle qui est un problème de transmission entre la partie de gauche et la partie de droite de la structure où les conditions de transmission dépendent de la dynamique de la structure. Je démontrerai ensuite le caractère bien posé en temps court de ce nouveau modèle. Je discuterai enfin des questions de discrétisation et d’analyse numérique et je présenterai des résultats numériques.
    Les résultats présentés sont issus de collaborations avec Edoardo Bocchi et Gaston Vergara-Hermosilla.
  • Vendredi 17 juin 2022 — 14h00
    Exposé donné en personne dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions
    avec diffusion simultanée par Zoom

    David Gérard-Varet (Université Paris Cité)
    Phénomène de mélange en orientation pour des suspensions actives
    Résumé (masquer le résumé)
    Nous décrirons un modèle cinétique popularisé par D. Saintillan et M. Shelley, qui décrit la dynamique de suspensions actives dans des fluides visqueux. Nous montrerons comment les propriétés de stabilité de ce modèle sont liées à un phénomène de mélange, similaire à l’amortissement Landau. L’originalité de l’étude vient de ce que la variable vitesse usuelle des modèles cinétiques est remplacée par une variable d’orientation sur la sphère. Cela crée des différences qualitatives et des difficultés mathématiques que nous tâcherons de présenter. L’exposé s’appuie sur un travail en collaboration avec M. Coti Zelati et H. Dietert.
  • Vendredi 24 juin 2022 — 14h00
    Exposé donné en personne dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions
    avec diffusion simultanée par Zoom

    King-Yeung Lam (Université d’Etat de l’Ohio, Colombus)
    The nonlocal selection of spreading speed in shifting environments
    Résumé (masquer le résumé)
    Since the work of [Potapov and Lewis, 2004] and [Berestycki et al., 2009], there has been a lot of interest in the population dynamics driven by climate change, particularly the persistence and invasion of species as their suitable habitat are shifting poleward. In this project, we study the asymptotic spreading of Kolmogorov-Petrovsky-Piskunov (KPP) fronts in heterogeneous shifting habitats, with any number of shifting speeds, by further developing the method based on Hamilton-Jacobi equations due to Freidlin, Evans and Souganidis. Our framework addresses both reaction-diffusion equations and integro-differential equations with a distributed time-delay. We derive the Hamilton-Jacobi equations (HJE) corresponding to such integro-differential problems, and prove comparison principles under suitable (local) monotonicity assumptions. A challenging aspect is the fact that the Hamiltonians have jump discontinuities. As applications, we observe that for the classical Fisher-KPP equation with shifting heterogeneity, the spreading speed is no longer determined by the formula 2 sqrt (rd), i.e. it may sometimes exceed the level predicted by local conditions. An explanation of the nonlocal mechanism behind the speed enhancement will be given. Some related works, motivated by the conjecture of Shigesada et al. concerning the co-invasion of several competing tree species into an open space, will also be mentioned. This is joint work with Xiao Yu (South China Normal University).
  • Vendredi 01 juillet 2022 — 10h30
    Exposé donné en personne dans la salle du séminaire du Laboratoire Jacques-Louis Lions
    avec diffusion simultanée par Zoom

    Attention, horaire exceptionnel : 10h30 et non 14h00 !
    Ayman Moussa (Sorbonne Université, Paris)
    Energies convexes et non convexes dans les systèmes à diffusion croisée
    Résumé (masquer le résumé)
    Cet exposé traitera de systèmes paraboliques non linéaires utilisés en dynamique des populations dans lesquels la diffusion (ou plus exactement la mobilité) de chaque espèce dépend de la présence des autres. Je rappellerai deux notions standard d’ellipticité (Hadamard et Petrovskii) en expliquant comment celles-ci permettent de construire des solutions grâce à l’existence de fonctionnelles (énergies) dissipées au cours du temps. La seconde partie de l’exposé se concentrera sur un exemple élémentaire (et des variantes de celui-ci) proposé dans [1] qui n’est pas elliptique (en aucun des deux sens précédents) mais possède pourtant une énergie. J’essaierai d’expliquer en quoi l’estimation obtenue ne semble pas suffisante pour construire des solutions globales en toute généralité, et si le temps me le permet, j’aborderai la question de l’existence globale pour des données petites. Il s’agit d’un travail en cours avec Laurent Desvillettes.
    [1] M. Bendahmane, T. Lepoutre, A. Marrocco, and B. Perthame. Conservative cross diffusions and pattern formation through relaxation. J. Math. Pures Appl., 92(6), 2009, pp. 651-667.

REPRISE DES EXPOSES LE VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022


 

Pour consulter les programmes et les résumés de toute l’année en cours et des années précédentes, voir