Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

 » En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Recherche

Les recherches menées au Laboratoire Jacques-Louis Lions relèvent des mathématiques appliquées. Plus spécifiquement elles concernent la modélisation mathématique de phénomènes physiques au sens large, c’est à dire de phénomènes issus de la physique, mais aussi de la mécanique, la biologie, la médecine, la chimie, le traitement de l’information, l’économie, la finance, etc. Ces modélisations répondent à des questions posées par d’autres centres de recherche ou des équipes de R&D industrielle ; elles utilisent en général des équations aux dérivées partielles. Les travaux portent sur la dérivation des modèles, leur analyse théorique, numérique et leur simulation.

 

Le spectre des thèmes de recherche peut donc être considéré comme très focalisé (équations aux dérivées partielles sous leurs aspects théoriques et numériques), ou comme extrêmement large (modélisation, analyse et simulation de phénomènes complexes dans des domaines d’application variés) ; on peut les considérer sous l’angle des applications ou sous celui des outils mathématiques.

 

Il est difficile de décrire en quelques mots les recherches menées au laboratoire Jacques-Louis Lions. Elles vont de l’analyse la plus théorique des propriétés des équations aux dérivées partielles au calcul haute performance et à la visualisation, en passant par l’optimisation et le contrôle, ou encore par la construction et l’étude de méthodes numériques novatrices. Pour une présentation (très) détaillée, on peut se référer par exemple aux documents de préparation du plan quinquennal 2014-2018Nouvelle fenêtre
Une présentation mieux adaptée à un premier contact avec le Laboratoire sera prochainement disponible.

 

 

E. Godlewski, Y. Maday, F. Murat - 17/01/13