Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page | lire cette page en Français

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

 » En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Phénomène de bouchon dans les conduites pétrolières


Le film montre les variations de la pression et de la densité d’huile à l’intérieur d’une conduite pétrolière débouchant dans un puit vertical. C’est un problème de fluides diphasiques fortement non linéaire. Une conduit type mesure plusieurs kilomètres de long et a un diamètre de l’ordre du mètre, donc l’écoulement peut être considéré comme mono dimensionnel. L’influence de l’inclinaison de la conduite est en revanche très importante. La phase liquide peut en effet s’ccumuler dans les points bas, et par conséquent bloquer la propagation de la phase gazeuse. La pression de gaz augmente alors à l’amont du bouchon jusqu’à une valeur limite où elle le pousse brusquement en avant. Ce phénomène (slugging en anglais) est extrèmement instationnaire même dans le cas de conditions aux limites constantes. Il peut effectivement aggraver la fatique des installations et dérégler les débits de production. Sa modélisation fine est donc un enjeu technologique important.
F. Coquel, M. Postel, N. Andrianov, Q.-H.Tran

  • Télécharger ce film