Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page | read this page in English

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

 » En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Non-conforming grids


Nous allons faire la simulation numérique d’un certain phénomène physique dans un domaine prédéfini. Pour assurer l’unicité de la solution, il faut imposer des conditions aux limites. La méthode des éléments finis a été choisie pour trouver la solution.

Qu’est-ce que la méthode de Décomposition de Domaine ?

Nous divisons le domaine initial en plusieurs sous domaines virtuels. L’avantage est évident : nous pourrions mélanger différents types d’éléments, en particulier pour les problèmes multi-physiques, utiliser des maillages grossier, moyen, fin et adaptatif, sans assurer la connectivité de noeuds sur les frontières internes.

Nous imposons certaines quantités initiales, telles que la température initiale, le déplacement, la traction, le stress etc. sur les frontières internes et nous résolvons indépendamment chacun des problèmes locaux. Ensuite, nous échangeons de données entre les sous domaines, en modifiant les quantités imposées. Ceci est un processus itératif, jusqu’à ce que la solution globale devienne stable et continue.

La méthode de décomposition de domaine est modulaire et peut être mis en oeuvre sur des machines parallèles, ou plus souvent d’ailleurs multi-processeurs standards. En attribuant à chaque sous-domaine son propre processeur, la discrétisation et les solutions locales pourraient se faire en parallèle.

K. P. Gostaf


  • Télécharger ce film