Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Partenariats

CNRS

UPMC

UPMC
Print this page | lire cette page en Français

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

 » En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

New translation : Méthodes multi échelles et détection de contours

Les liens mathématiques entre la performance des algorithmes de compression par ondelettes et le taux d’approximation non-linéaire pour un modèle d’image prescrit ont été mis en évidence pendant la dernière décennie. Ces résultats justifient la recherche de représentations aussi concentrées que possibles pour les images.

Dans cette direction, B. Matei dans le cadre de sa thèse a introduit des méthodes multiéchelles qui intègrent la présence des contours par des techniques non-linéaires d’approximation utilisées en simulation numériques d’ondes de chocs.

Ces résultats montrent des améliorations significatives par rapports aux ondelettes classiques, principalement pour les images géométriques et peu texturées.

Les algorithmes de compression proposés surplantent ceux basés sur les ondelettes classiques (JPEG2000).

Des études théoriques, menées en collaboration avec A. Cohen, F. Arandiga, R. Donat (Espagne) et N. Dyn (Israël), ont prouvé la supériorité de ces méthodes multiéchelles adaptées aux contours, par rapport aux bases d’ondelettes.
B. Matei


  • Télécharger ce film