Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Partenariats

CNRS

UPMC

UPMC
Print this page | lire cette page en Français

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

 » En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

New translation : Explosion

Dans les simulations numériques de phénomènes instationnaires, on est confronté au problème de l’évolution en temps des phénomènes physiques dans le domaine d’étude. En général, le schéma classique d’adaptation est inadapté à l’étude de ce type de problèmes ; en effet, il existe un décalage en temps entre la solution et le maillage, ce qui a pour conséquence de diffuser la solution. Afin de réduire ce décalage, sans introduire d’inconsistance dans le temps, on propose un schéma qui permet

de prédire l’évolution des phénomènes,
d’enrichir le maillage dans toutes les régions ou ces phénomènes évoluent.

Le principe est de résoudre un problème de point fixe transitoire pour le couple formé par le maillage et la solution à chaque itération de la boucle d’adaptation. Le contrôle de l’erreur (support de l’adaptation) est basé sur l’estimation de l’erreur d’interpolation.
P. Frey


  • Télécharger ce film