Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

» En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Séminaire du LJLL : D. Lombardi

11 décembre 2015 — 14h00
Damiano Lombardi (Inria Paris Rocquencourt)
Bases mobiles pour l’approximation d’équations aux dérivées partielles non linéaires
Résumé
 Nous nous intéressons à des méthodes de réduction de modèles pour résoudre de manière approchée des équations d’évolution non linéaires. Les méthodes classiques, de type POD (Proper Orthogonal Decomposition) ou bases réduites, ne sont pas très bien adaptées à des phénomènes de transport ou à des systèmes dépendant d’un très grand nombre de paramètres.
 Nous avons proposé récemment une méthode basée sur une discrétisation de l’équation aux dérivées partielles sur une base mobile. La dynamique de cette base est obtenue à l’aide d’une approximation de paires de Lax associées à l’équation aux dérivées partielles. Une analyse de la méthode sera proposée, ainsi qu’un aperçu plus général sur les méthodes d’adaptation et de discrétisation dynamique. Des cas tests numériques seront présentés afin d’illustrer les propriétés numériques des méthodes introduites.