Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Partenariats

CNRS

UPMC

UdP
Print this page |
5 postes ATER en mathématiques à Sorbonne Université
date limite le 5 avril à 16h
Détails ici

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

Séminaire du LJLL : B. Sarels

06 février 2015 — 14h00

Benoit Sarels (Université Pierre et Marie Curie Roscoff)
Modélisation des cadhérines dans les jonctions intercellulaires
Résumé
 Les processus d’adhésion cellulaire jouent un rôle essentiel dans la mise en place de l’architecture embryonnaire et tissulaire et le développement de certains cancers. Les contacts inter-cellulaires transmettant le stress mécanique au sein des tissus sont initiés et stabilisés grâce au recrutement local de complexes multi-protéiques incluant des protéines intégrales de la membrane plasmique, les cadhérines, et des partenaires intracellulaires associés au cytosquelette d’actine.
 La modélisation que nous proposons prend la forme d’un système de réaction-diffusion dégénéré et non-local ayant pour inconnues la densité de cadhérines libres et la densité de cadhérines liées au cytosquelette d’actine. Nous présentons la spécificité du terme d’interaction, une étude analytique du système donnant l’allure des solutions en fonction des paramètres, ainsi que des simulations numériques.
 Il s’agit d’un travail en collaboration avec Benoit Ladoux et René Marc Mège, biologistes à l’Institut Jacques Monod, et avec Simona Mancini, de l’Université d’Orléans.