Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

» En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Séminaire du LJLL : A. Raoult

04 décembre 2015 — 14h00
Annie Raoult (Université Paris Descartes Paris 5)
Comportement équivalent de réseaux à interactions angulaires
Résumé
 Les énergies réalistes de réseaux de barres comportent des termes pénalisant les changements d’angles entre barres. Ainsi les déformations de cisaillement sont évitées. De même les énergies d’Allinger ou de Tersoff-Brenner pour les réseaux atomiques font intervenir l’angle entre deux liaisons atomiques en sus de la longueur des liaisons.
 Nous donnerons un exemple de réseau à interactions angulaires pour lequel l’écriture du comportement équivalent ne nécessite pas d’homogénéisation. Nous verrons que pour des réseaux hexagonaux, tels que les graphènes, l’homogénéisation ne peut être évitée, même pour des interactions à deux points. Nous examinerons l’intérêt pratique de la formule obtenue.
 Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec Hervé Le Dret.