Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Postes Enseignants-Chercheurs :

Cliquer sur : Operation POSTES sur le site de la SMAINouvelle fenêtre

Cliquer sur : GALAXIENouvelle fenêtre

 

Cliquer sur : les postes ouverts au Laboratoire Jacques-Louis Lions en 2017

 

» En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

GT CalVa E Bretin

Lundi 12 septembre 2016

Elie BRETIN (Institut Camille Jordan, INSA Lyon)

Approximation de champs de phase pour un modèle de croissance de nanofils de type VLS

Résumé : Les nanofils ont été intensivement étudiés ces dernières années en raison de leur potentialité comme briques de base dans les domaines de la nano-électronique, du magnétisme, de la photonique ou de l’énergie. Bien qu’il est possible actuellement de fabriquer des nanofils, les mécanismes physiques qui régissent la croissance (nucléation, diffusion, rôle de catalyseur,...) et le contrôle des paramètres des nanofils (cristallographie, défauts, morphologie,...) sont encore largement incompris. L’objectif de ce travail, en collaboration avec Simon Masnou, José Penuelas et Alexandre Danescu, est de proposer un modèle numérique afin de reproduire et de mieux comprendre ces mécanismes physiques. En particulier, la géométrie des nanofils étant très sensible aux paramètres physiques de simulation, nous avons dû proposer dans ce travail un nouveau modèle de champs de phase multiphase d’ordre 2 qui permet notamment de gérer de forts contrastes de mobilité.