Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Partenariats

CNRS

UPMC

UdP
Print this page |
5 postes ATER en mathématiques à Sorbonne Université
date limite le 5 avril à 16h
Détails ici

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

GdT Thesards F. Marbach

Contrôle de l’équation de Burgers via l’étude d’opérateurs intégraux

Deux ans après, je présenterai (enfin) une démonstration complète d’un résultat concernant la non-contrôlabilité de l’équation de Burgers. Après avoir rappelé et illustré quelques résultats simples sur cette équation connue de tous et facile à manipuler, je montrerai comment une question de contrôlabilité se transforme (assez naturellement) en l’étude d’un opérateur intégral faiblement singulier. Je donnerai les grandes étapes permettant de calculer le noyau de cet opérateur ainsi que les théorèmes de régularité permettant de déduire la coercivité de notre opérateur à partir de l’étude des valeurs propres d’un opérateur limite. En fin d’exposé, je mentionnerai un problème ouvert concernant Schrödinger qu’il est sans doute possible d’aborder avec une méthode similaire.