Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Partenariats

CNRS

UPMC

UPMC
Print this page |
5 postes ATER en mathématiques à Sorbonne Université
date limite le 5 avril à 16h
Détails ici

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

GdT Thésards C. Dapogny

Optimisation structurale par une technique d’évolution de
maillage basée sur la méthode des lignes de niveaux. - Charles Dapogny

 

Depuis une vingtaine d’années, les problèmes d’optimisation structurale
connaissent un engouement croissant dans la recherche académique comme
industrielle ; il s’agit de minimiser une fonctionnelle de coût dont la
variable est un domaine (le volume, l’écart entre la réponse à une
sollicitation mécanique,...) sous des contraintes de
raideur, de ’stress mécanique’,... La difficulté est double : d’une
part, les fonctionnelles à optimiser dépendent d’une ’grosse variable’
(le domaine), de manière complexe (par l’intermédiaire de solutions
d’EDP posées sur ce domaine). D’autre part, les algorithmes itératifs
mis en oeuvre doivent utiliser des représentations de ces formes
suffisamment souples pour permettre de rendre compte des déformations
des domaines mis en jeu, mais assez puissantes pour garantir une
description fine (un maillage de calcul) de chacun de ces domaines.
Après avoir rappelé quelques outils - théoriques comme numériques -
utilisés dans ce contexte, on présentera une technique d’évolution de
maillage dans le contexte d’optimisation de formes élastiques.