Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |
5 postes ATER en mathématiques à Sorbonne Université
date limite le 5 avril à 16h
Détails ici

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

90 permanents

82 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

8 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

99 personnels non permanents

73 doctorants

14 post-doc et ATER

12 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres mars 2019

 

Séminaire du LJLL - 18 01 2019 14h00 : H.-M. Nguyen

Hoai-Minh Nguyen (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne)

Matériaux à indice négatif : propriétés et applications

Résumé
Les matériaux à indice négatif sont des structures artificielles dont l’indice de réfraction a une valeur négative dans une gamme de fréquences. Ces matériaux ont été postulés et étudiés par Veselago en 1964, et leur existence a été confirmée expérimentalement par Shelby, Smith et Schultz en 2001. L’étude de ces matériaux a depuis beaucoup attiré l’attention de la communauté scientifique en raison de leurs applications potentielles, telles que la super-intensification et l’invisibilité, ainsi que des défis que pose la compréhension de leurs étranges propriétés. Mathématiquement, cette étude présente deux difficultés : d’une part les équations qui les décrivent ont des coefficients qui changent de signe, et l’ellipticité et la compacité disparaissent donc en général ; d’autre part la résonance localisée, c’est-à-dire le fait qu’il peut arriver que le champ explose dans une région et reste borné dans une autre quand le paramètre de régularisation tend vers zéro. Dans cet exposé, je discuterai quelques idées mathématiques utilisées pour comprendre les applications de la super-intensification et de l’invisibilité, ainsi que la stabilité de ces matériaux.