Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |

Chiffres-clé

Chiffres clefs

217 personnes travaillent au LJLL

83 personnels permanents

47 enseignants chercheurs

13 chercheurs CNRS

9 chercheurs INRIA

2 chercheurs CEREMA

12 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

134 personnels non permanents

85 doctorants

16 post-doc et ATER

5 chaires et délégations

12 émérites et collaborateurs bénévoles

16 visiteurs

 

Chiffres janvier 2014

 

Séminaire du LJLL - 12 10 2018 14h00 : B. Gris

Barbara Gris (Sorbonne Université, Paris)
Estimer et utiliser des contraintes de déformation

Résumé
Une méthode générale pour apparier deux objets (surfaces, images, ...) consiste à estimer un difféomorphisme transformant le premier en le second. Nous avons développé un nouveau cadre permettant d’incorporer des a priori dans ces difféomorphismes. Ces a priori peuvent par exemple correspondre à un savoir additionnel que l’on a sur les données à étudier. Notre cadre repose sur la notion de modules de déformation qui sont des structures générant des champs de vecteurs d’un type particulier et paramétrés en petite dimension. Il est possible de combiner différents modules de déformation de sorte à construire des difféomorphismes multi-modulaires, incorporant ainsi plusieurs a priori. Je présenterai ce cadre et son utilité dans différentes situations.