Aller au contenu  Aller au menu  Aller à la recherche

Bienvenue - Laboratoire Jacques-Louis Lions

Print this page |

Un poste de lecturer IA est annoncé sur le site de SCAI

Chiffres-clé

Chiffres clefs

189 personnes travaillent au LJLL

86 permanents

80 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents

6 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs

103 personnels non permanents

74 doctorants

15 post-doc et ATER

14 émérites et collaborateurs bénévoles

 

Chiffres janvier 2022

 

Séminaire du LJLL - 09 02 2018 14h00 : D. Serre

Denis Serre (Ecole Normale Supérieure de Lyon)
Tenseurs symétriques positifs à divergence nulle ; applications en dynamique des gaz

Résumé
De nombreux modèles physiques mettent en jeu un tenseur symétrique à divergence nulle. Lorsque celui-ci est positif, une inégalité fonctionnelle permet de contrôler son déterminant. La preuve, par dualité, utilise l’équation de Monge-Ampère et le transport optimal. Cette inégalité étend celle de Gagliardo, mais aussi l’inégalité isopérimétrique. La positivité étant satisfaite en mécanique des milieux continus, en l’absence de viscosité, on en déduit une estimation surprenante, aussi bien pour les équations d’Euler que pour celle de Boltzmann. Le cas de l’équation des ondes montre qu’on ne peut pas s’affranchir de l’hypothèse de positivité.