François Graner, CNRS
Biologie du Développement, Institut Curie
& Matière et Systèmes Complexes, Université Paris-Diderot





Des mousses dans les mouches, des tenseurs dans les tissus.

Quand un asticot devient une mouche adulte, il subit une métamorphose pendant laquelle ses organes acquièrent une forme élaborée. Ceci requiert que
les cellules s'assemblent et se réarrangent au sein des tissus d'une façon régulée rigoureusement. Comment une telle auto-organisation émerge-t-elle et
aboutit-elle à une rétine, une aile ou un thorax? Pour répondre à cette question, nous avons combiné une approche de génétique avec une description
tensorielle quantitative.