Valid HTML 4.0!
Valid CSS!

Bienvenue sur le site de l'Association Maurice Audin




Gerard_Tronel
 
Le geste historique d'Emmanuel Macron : le chef de l'État reconnaît la responsabilité de l'État dans la mort de Maurice Audin.

Nous avons tous aujourd'hui une pensée émue pour notre collègue et ami Gérard Tronel, décédé le 25 août 2017,
qui s'est battu aux côtés de la famille de Maurice Audin pour obtenir cette reconnaissance.





Le chef de l'État reconnaît le 13 septembre 2018 la responsabilité de l'État dans la mort de Maurice Audin.

Lire ici la déclaration de l'Association Maurice Audin.



Le lundi 11 juin 2018, l'Association a organisé un rassemblement place Maurice Audin à Paris
pour commémorer l'enlèvement de Maurice Audin à Alger le 11 juin 1957. Après le dépôt d'une gerbe,
la famille de Maurice Audin et ses avocats ont exposé leurs exigences. Voir la vidéo sur facebook.


L'Assemblée générale de l'association Maurice Audin
s'est réunie le mardi 22 mai à l'Hôtel de ville de Paris.

Elle a été suivie d'une Table ronde organisée par Gilles Manceron

  • Sylvie Thénault : Armée et pouvoirs spéciaux à Alger, 1957.
  • Fabrice Riceputi : Les enlèvements suivis de disparition durant la " Bataille d'Alger ".
  • Pierre-Jean Le Foll-Luciani : La répression contre les communistes en Algérie de 1955 à 1957.

Retrouvez les vidéos des interventions ici et ici





Maurice Audin   En 1957, en pleine guerre d'Algérie, notre jeune collègue, Maurice Audin, assistant de mathématiques à l'Université d'Alger, était arrêté, torturé et "disparaissait " au cours d'une "évasion ". A ce jour sa famille ne connaît toujours pas le sort réservé à Maurice Audin, mort à la suite des tortures. Les plus hautes autorités civiles et militaires françaises ont toujours couvert les responsables de ce forfait.
Dès qu'ils ont été informés de l' "évasion " de Maurice, en juillet 1957, Laurent Schwartz et un groupe d'intellectuels français ont créé un Comité Audin, comité dont l'un des objectifs était de connaître la vérité sur la mort de notre collègue.

Parmi les actions lancées par le Comité Audin, pour sensibliser la communauté mathématique nationale et internationale, un Prix de Mathémathiques Maurice Audin avait été créé ; il a été décerné chaque année entre 1957 et 1963. La fin de la guerre d'Algérie et la mise en sommeil du Comité ont laissé dans l'ombre l'Affaire Audin.

Au cours de l'année 2003, des initiatives ont permis une relance de la recherche de la vérité sur le cas de Maurice Audin : parmi ces initiatives il faut citer la décision de la Mairie de Paris de donner le nom de Maurice Audin à une place du 5ème arrondissement, inaugurée le 26 mai 2004, les projets d'intervention d'un groupe d'universitaires de Strasbourg, le colloque en l'honneur de Laurent Schwartz à l'Ecole Polytechnique, au cours duquel a été évoqué le rôle de Laurent Schwartz dans le Comité Audin. En 2002, quelques semaines avant sa disparition, Laurent Schwartz avait accueilli avec intérêt le projet d'un nouveau Prix Maurice Audin.